La ville à l’envers

Voici l’intitulé donné par les animatrices de l’ASBL Garance au stage qui s’est déroulé à l’EPN durant la première semaine de Pâques.

Quelques consignes des animatrices: le silence et vous agissez sans vous mettre trop de  limites. Il est tout de même rappelé, le respect,…

Au préalable, les animatrices avaient travaillé avec les enfants de l’allée des oiseaux, un quartier de Mons,  pour préparer certaines scènes et les masques.

Pendant cette semaine de congés, les enfants ont déambulé dans la ville en provoquant certaines situations intéressantes. C’est comme ça, que l’on retrouve Océane attablée à la terrasse d’un café de la Grand Place simulant la dégustation d’un café.

Au Beffroi, nous retrouvons les jeunes derrière des grilles non fermées mais ils imaginent un renfermement. et ensuite une libération. Une valise en main, Shaima se fait poursuivre par Saad car il veut l’aider à porter la valise.

Les enfants étaient donc des acteurs masqués et les animatrices des "caméraWoman".

Toutes ces situations ont bien évidemment fait l’objet d’un montage vidéo confectionné par les animatrices, aidées des enfants. Une bande sonore va être également ajoutée, ils viendront à nouveau l’EPN pour utiliser les outils. Le tout sera montré aux parents lors d’une séance dans le quartier dans les semaines qui suivent.

Mons à l’envers en photos

SDC10095 SDC10096 SDC10097 SDC10098

Un aperçu d’une courte vidéo